• Un douloureux souvenir 2

    Bonjour les roses, aujourd'hui je reviens vous raconter la deuxième partie de mon douloureux souvenir. Le lendemain de notre arrivée, j'avais le droit qu'à la visite de tata et de ma maman. Et les médecins, on dit à ma tante et maman que dans la semaine, je changerais peut-être de chambre. Alors ma tante et maman, leurs répondent quand ça sera le cas, nous aimerions être prévenus. Quelques jours après, je change de chambre en pleine nuit et le service oublie de prévenir ma tante et ma mère donc elles me cherchent partout, une fois qu'elles m'ont trouvé, elles étaient rassurées. Mais j'ai de la chance, je me sentais moins seul  car je partager ma chambre avec une petite fille qui est devenue ma copine de chambre. Et aussi ce jours-là j'avais le droit, à plus de visite donc mes grands-parents qui on fait la route en pleine nuit pour me rendre visite et ma grande tante qui habite sur Paris. Le soir, la petite fille était accompagnée de sa maman et elles m'ont demandé si elles pouvaient regarder mon dos, avec un sourire je leur montre mon dos. Elles me disent j'ai mal pour toi, tu dois avoir de telles douleurs. Ensuite, un médecin vient me voir pour me mettre de l'eau sur mes brûlures pour éviter  que je sois coller aux draps mais le médecin a fait une erreur en croyant que j'étais brûlée que sur la poitrine, il  m’asperge d'eau que sur la poitrine. Donc le lendemain matin, je me suis retrouvée le dos collé aux draps, je me suis mis à crier de douleurs alors la mère de la petite fille me demande qu'est-ce-qui se passe et je lui explique. Elle appelle les médecins d'urgence et le médecin fini par arrivée et me décolle du drap, puis je me suis mis à hurler. Donc le médecin, me donne des médicaments pour la douleur et une poupée que j'ai également perdue à cause du déménagement. Quelques jours, plus tard maman demande au médecin de me changer d'hôpital et que si je pouvais être transportée en ambulance, mais le médecin qui me suivait lui dit oui  mais dans deux jours sans ambulance. Alors, le lendemain ma mère préparait le changement d'hôpital et ce jour-là ma lampe chauffante tomba sur mon lit d'hôpital par chance j'étais pas sur mon lit. Deux jours après, je sors enfin de cet hôpital pour être transporté à Cherbourg et devinez quoi ? C'est mes grands-parents qui m'ont conduit à Cherbourg. Arrivées là-bas, les médecins examinent mes brûlures et disent de revenir tous les deux jours. Alors, Mamie et Papy m'accueillent chez eux et je les remercie tellement de m'avoir accueilli chez eux pendant 1 mois et ma maman retourna à Picauville pour s'occuper de ma sœur. Au bout d'un mois, je peux revenir chez moi. J'ai eu de la chance, j'ai failli avoir une greffe de peau a la poitrine mais ils m'ont dit qu'il y'avait un risque que ma poitrine ne se développe pas normalement. Donc je suis rentré, j'ai pu retourner à l'école mais j'ai du tout rattraper et j'ai eu énormément peur de ne pas réussir et de redoubler de nouveau, mais finalement j'ai réussi et je suis passé en CE1. Cette expérience ma permis de comprendre que dans la vie  les décisions ne se font pas sur un coup de tête mais qui faut énormément réfléchir avant de prendre une décision importante et elle m'a également fait comprendre que j'avais beaucoup de personnes qui m'entouraient et qui m'aimaient et je remercie tout le monde pour leur soutien. Voilà c'est mon histoire j'espère que mon témoignage va vous  aider à comprendre qu'il faut réfléchir  avant de prendre des décisions. Aujourd'hui je ne peux pas me mettre au soleil car j'ai la peau qui devient rouge, alors sur mon maillot de bain j'ajoute un tee-shirt spécial pour ce protéger du soleil, quand a ma poitrine elle est bien développée, aucunes séquelles à part une cicatrice, je remercie Maman de m'avoir accompagné, tata Magalie d''avoir été présente tous les jours avec Maman et mes grands parents.

    Gros bisous

    Nelly

    Larosédine


  • Commentaires

    1
    Mardi 28 Août à 14:53

    Bonjour ma grande, une petite anecdote de ces journées de peur, je suis passée chez vous, pour que ton papa me donne des affaires, car le SAMU t'avait emmener nue sans affaire vu tes brûlures et maman était partie en pyjama, alors il fallait bien vous ramener des affaires pour être sur la région parisienne, et nous avions apporté avec nous le siège auto de ton cousin en cas ou il aurait fallu te ramener, bon pour maman , tata Mag lui avait prêté des affaires, mais pour toi ? J'avais ta petite valise sauf que papa ne nous avait mis que des affaires d'été en on été en hiver et il faisait très froid, alors papy et moi avant d'aller te rendre visite a l"hôpital nous avons fait un détour par les boutiques et de t'habiller entièrement des sous vêtements au manteau. et je me rappelle de ton  séjour a la maison, quand tu montais te couchais c'est papy et moi qui devait t'aider a t'allonger tellement tu avais mal on te prenais chacun de notre côté pour arriver a te poser comme il faut sur l'oreiller pour passer une bonne nuit, ce que tu faisais vu les médicaments que tu avais, le transport a été dur pour nous étions inquiets pour toi, bien que grâce a ce fameux gaz qu'il t'avait mis pendant les derniers soins tu as dormi, une autre anecdote mais c'est la dernière lors de tes soins à l’hôpital de Cherbourg tu avais eu aussi ce fameux gaz, on t'a prévenu que tu devais voir des éléphants roses, au bout d'un certains temps tu leur dit mais moi je vois pas tes éléphants roses ils sont avec des rayures vertes, grands éclats de rires des infirmières et au fil des jours ils ne t'ont plus donné ce calmant car tu as été très courageuse et rarement fut les moments ou on t'as entendu te plaindre.

    je te fais de grosses bises et cette histoire est a jamais gravé dans notre mémoire

    Mamie Lyly

      • Mardi 28 Août à 17:47

        Oui mamie lyly je me souviens lors du coucher que vous m'aider 

        je vous en remercie. Les anecdotes que tu a rencontrer mon fait 

        la larme au yeux et oui moi aussi j'avais rigoler pour les fameux

        éléphant à rayure verte et je me souviens également de votre 

        soutiens pendant 1 mois, je vous aimes énormément grace à 

        vous j'ai pue tous remonter. 

        et ce moment est inoubliables.

                                                      pleins de bisous mamie lyly

                                                                           Larosedine ta petite fille.

    2
    Mardi 28 Août à 16:38

    coucou
    tu as eu beaucoup de chance d'avoir à tes côtés une famille formidable
    je t'embrasse
    une mamy
    Janine

      • Mardi 28 Août à 17:49

        coucou,oui énormément de chance  grace à eux j'ai tous surmonter avec 

        courage.

                       bisous 

                                  Larosedine

    3
    Mercredi 29 Août à 14:48
    chantal33300

    Bonjour. 

    quel chemin tu as fais avec beaucoup de souffrance. une présence très appreciable qui t'a aide à tenir le coup. L'amour de la famille. Bisous

      • Jeudi 30 Août à 18:06

        Oui beaucoup de souffrance et encore aujourd'hui aussi j'ai des souffrances 

                                         bisous Larosedine 

    4
    Samedi 1er Septembre à 08:57

    Tu as eu beaucoup de chance d'être si bien entourée par ta famille ma Didine. C'est du passé maintenant, même si cela t'a gâché une partie de ton enfance. Tu es courageuse, et la vie est devant toi ma belle. Par contre, j'espère que depuis ton accident, tu n'as pas revu, ni éléphants roses, ni éléphants à rayures vertes . happy

    Bisous ma grande et bonne rentrée.

    5
    Samedi 1er Septembre à 16:45
    manou

    Comme tu as été une petite fille courageuse ! Je vois que tu as été très entourée par ta famille et avec de l'amour, on grandit en devenant une jeune fille raisonnable et réfléchie comme tu es aujourd’hui. Nous en avons la preuve en te lisant.

    Bonne rentrée et à bientôt quand tu auras du temps pour écrire ici

    6
    Dimanche 2 Septembre à 09:34

    ..pour avoir travaillée chez les brûlés, je peux te dire que tu as fait preuve de beaucoup de courage et de patience. Tu en parles aujourd'hui et c'est bien de pouvoir le faire. Tu es de bons conseils, il faut toujours écouter les recommandations des adultes.

    Je t'embrasse bien fort!

    Mireille du sablon

    7
    Dimanche 2 Septembre à 11:02

    Bonjour ,tu as été une petite fille très courageuse face à ces terribles brûlures ..comme tu as dû souffrir ,grâce à l'amour des tiens ,tu as surmonté.ça appartient au passé ,tu es une jeune fille ,tes cicatrices te rappellent à tes tristes souvenirs .mais tu es une fille de caractère  ,franche ,fais ce que tu aimes dans la vie ,essaie d'être plus réfléchie ,je sais parfois ,c'est difficile,tout dépend des gens que nous  avons en face de nous... ,profites des petits bonheurs ,de ta famille..la vie est une dure lutte et elle nous apprend  à surmonter parfois l'insurmontable...bon dimanche ,bises.

    8
    Lundi 3 Septembre à 12:01
    Nell

    Coucou ma chère  Didine,

     quel courage tu nous donnes, toi qui es si jeune et qui a toute la vie devant toi. Cette épreuve t'aura grandie et t'aura prouvée que tu es entourée par une famille qui t'aime, c'est si important!!! J 'espère que ta rentrée s'est bien passée? Je t'envoie mille bises et te souhaite pleins de belles choses. ♥

    9
    Mercredi 26 Septembre à 06:39

    je suis très touchée par ton récit !!

    je réfléchirais encore plus !!

    bonne journée ma belle 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :