• Le jour où on m'a oublié!

    Ce jour-là, on était au mois de février. J'étais en classe de CP, on devait aller à la piscine 

    mais comme j'étais dispensée, je devais aller à la médiathèque avec la classe de CE1.

    Ensuite les deux classes sont partis, sans moi. J'ai décidé de regarder dans la classe 

    des CE1 mais il n'y avait personne. Donc je me suis retrouvée toute seule, voyant le vieux

    téléphone et par peur de rester seule, j'ai composé le numéro de ma grand-mère. Dans un premier

    temps, elle me posait des questions, étonnée par mon appel  du style:

    -mamie:            "Tu n'es pas à l'école?"

    -moi:                 "Je suis à l'école"

    -Mamie:           "Avec quoi, tu m'appelles?"

    -moi:                "Avec un téléphone"

    -Mamie:          "Mais d'où ?"

    -Moi:               "De l'école"

    En sentant, qu'elle ne me croyait pas, je me suis mise à pleurer. A partir de ce moment,

    elle me dit:

    -Mamie:         "Amandine, qu'est-ce-que tu as?"

    -Moi:              "on m'a oublié"

    -Mamie:         "comment ça"

    -Moi:             "Je lui raconte, que j'étais dispensée de piscine à cause de mes brûlures (article précédent) ma maîtresse, me dit d'aller à la médiathèque avec la classe de CE1, sans me dire que les deux classes partaient en même temps. Donc j'ai attendu, devant la porte des CE1 et personne n'est sortis."

    -Mamie:       "Tu raccroches le téléphone, et SURTOUT  tu ne sors pas de l'école et tu me rappelles dans 20 minutes."

    Quelque temps après Mamie m'a dit qu'elle était très inquiète et qu'elle avait appelé le directeur pour le prévenir de ma situation.

    -Le directeur:   "Celui-ci répond, je vais toute suite la chercher." 

    -Mamie:          " Oui, mais rappelez-moi dès que vous l'avait récupéré .

    -Le directeur : " C'est quoi votre numéro?"

    -Mamie:           "Vous lui demanderez,elle le connaît" 

    Par la suite, Mamie à su qu'il était partis en courant en sachant que l'école est séparée

    en deux parties par une route. Puis, il me trouva assise derrière la porte, en pleure.

    Maman a été mise au courant quand tous étais finis puisqu'elle était chez le médecin

    pour ma sœur. Les maîtresses on remarquait mon absence à la médiathèque grâce

    à une copine de classe. Voilà, une histoire de ma vie par chance je connaissais le numéro 

    de ma Mamie Lylytop

     

    Larosedine 


  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Mai à 08:53

    Oh oui je m'en souviens j'avoue j'ai eu peur pour toi que tu te décides de sortir de l'école et la route ? j'habite a 40 km de chez toi et je ne savais que faire, mon désarroi était grand je ne pouvais prévenir maman car comme tu l'as dit elle s'occupait de ta sœur et surtout je ne connaissais pas le numéro du téléphone avec lequel tu m'avais appelé et j'avais toujours été étonné, comment tu avais retenu mon numéro heureusement que tout a bien fini, mais je déplore que la maîtresse qui était remplaçante s'en soit pris à toi pendant quelques jours, oui elle a du avoir un remontage de bretelles par le directeur mais heureusement que maman a mis fin a cette ! je dirais idiotie de l'institutrice mettons cela sur le compte du début de sa carrière et que pour elle cela n'a jamais été plus loin que ton école. 

    bisous

      • Lundi 13 Mai à 19:08

        Et oui merci mamie 

        gros bisous

                       larosedine 

    2
    Lundi 13 Mai à 09:47
    Une histoire qui se finit bien. Tu as bien réagi et mamie aussi . bisous
      • Lundi 13 Mai à 19:09

        Et oui heureusement que tous c'est bien terminée 

        bisous 

                 Larosedine

    3
    Lundi 13 Mai à 10:59

    Bravo d'avoir si bien réagi, comme tu es débrouillarde!

    Gros bisous du jour

    Mireille du sablon

      • Lundi 13 Mai à 19:11

        Et oui  pour mon age à cette époque j'étais débrouillarde par chance je connaissais le

        numéros de ma mamie

                       gros bisous 

                                   Larosedine 

    4
    Lundi 13 Mai à 15:54

    Et bien cela fait plaisir de te lire...quelle histoire ! Tu étais une petite fille drôlement débrouillarde dis-donc. Tu m'épates. Je ne sais pas si moi je ne serais pas restée à attendre sans oser toucher le téléphone. Heureusement tu n'as pas eu l'idée de traverser la route. Bisous 

      • Lundi 13 Mai à 19:13

        Oui j'étais débrouillarde et sa ma même pas traverser l'esprit de sortir de l'école et de traverser la route.

                                Larosedine 

    5
    Mardi 14 Mai à 18:32
    Chantal33300

    Je comprends que tu es eu peur. Plus de peur que de mal. Heureusement. Bisous

      • Mardi 14 Mai à 20:35

        Et oui heureusement  que tous c'est bien fini 

        bisous 

               Larosedine

         

    6
    Vendredi 17 Mai à 17:35

    Eh bien tu parles d'une aventure... Mamie devait être sans dessus-dessous. Elle t'a consolée au moins ... ^^

    Bises et bon vendredi

      • Dimanche 15 Septembre à 18:27

        Merci beaucoup et oui heureusement que ma famille étais avec moi  pour me consoler.

        Larosedine 

    7
    Vendredi 17 Mai à 23:26
    lavandine

    J'ai lu tes trois dernières aventures et je trouve que tu en parles avec beaucoup de conscience.

    Conscience de la gravité, des choses dangereuses à ne pas faire, de l'autre qui a été présent...

     

    Bonne continuation !

     

    lavandine

     

    Bisous

      • Dimanche 15 Septembre à 18:29

        Merci et oui je voulais parler des choses dangereuse pour prévenir de ne pas s'écouter lorsqu'on veut faire des choses interdites où tu risque ta vie comme j'ai pue le faire. 

        bisous, Larosedine 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :